Développement personnel & Psychologie

La vie est comme une partition.

La musique prend une place importante dans ma vie avec l’écriture. Autant je peux vivre totalement sans télévision mais sans musique ça me serait impossible. D’ailleurs lorsque j’écris la musique qui me touche m’accompagne toujours comme source d’inspiration. Plutôt branché rock, expérimental et alternative je suis également très sensible à la musique classique.

En ce moment j’approfondis l’ étude de la musique classique de l’époque renaissance, baroque, classique et romantique. Sensible à leurs oeuvres, mais également la biographie de ces grands génies qui ont marqué la musique classique. Un peu moins touchée par la musique classique moderne mes favoris resteront Beethoven, Bach, Brahms, Pachelbel, Chopin, Mozart, Liszt, Debussy et Satie. J’adore tapoter sur mon clavier pour écrire et j’ai désormais de plus en plus envie de tapoter sur autre style de clavier : apprendre à jouer du piano.

Je trouve que la musique classique illustre parfaitement les émotions de la vie. Pas besoin de mots … juste une sonorité, la rencontre de divers instruments, la variété de l’intensité des sons qui vous transporte dans une aventure musicale. La partition et le génie de la composition pourront vous transporter vers divers état selon l’émotion qui retentira en vous : l’allégresse, la tristesse, la peur, l’angoisse … Certaines compositions ou symphonies vous rappelleront l’enfance, l’insouciance, la gravité d’un événement ou l’amour tout simplement …

Une partition c’est la transcription d’une oeuvre musicale, elle comprend quatre caractéristiques : la hauteur, la durée, l’intensité et le timbre. La vie ne pourrait bien entendu se résoudre à se limiter à ces 4 critères mais je trouve qu’elle illustre parfaitement l’émotion que nous procure certains évènements de nos vies. Une partition c’est un ensemble de mélodies et d’harmonie. Elle combine des notes, des silences, des nuances, des dynamisme. La vie est comme une partition à mon sens. Chacun vivra sa vie avec l’intensité, la nuance et la hauteur qu’elle aura décidé d’instaurer face aux évènements.

La vie c’est comme l’intensité de la partition … Certains ne jouiront pas de la même intensité d’émotions en écoutant la même mélodie ou symphonie. Et c’est toute la richesse de notre monde, nous n’avons pas les mêmes perceptions, sensibilités et vibrations. Il en va de même face à la vie. Certains rechercheront à tout prix une vie remplie d’intensité, et de frissons parce que sans ce sentiment ils se sentiront comme « vide ». Nous sommes finalement tous ainsi, nous avons besoin de se sentir « vibrer » que ce soit à travers une passion, le sport, les challenges, l’amour, le travail, une mission humanitaire … L’intensité n’est pas une finalité, ni un but mais une recherche. Nous pouvons côtoyer tout au long de notre vie diverses formes d’intensités qu’elles soient douces, violentes, apaisantes, faibles ou élevées …

La vie c’est comme la hauteur de la partition … Si il y a bien un enseignement que la vie m’aura apprise ces derniers temps c’est de prendre de la hauteur sur les évènements. La vie est loin d’être un fleuve tranquille, elle tournoie entre l’alternance de hauts et de bas. Ce qui constitue notre état émotionnel et nous apporte parfois une variété de sentiments. Et finalement si nous nous confortions à demeurer toujours au milieu, notre vie serait peut être ainsi monotone. La vie est une vague il faut s’y soumettre mais aussi s’en délecter … car nous apprécions ainsi plus facilement les diverses phases de soleil, les périodes plus propices. Nous avons besoin de ces hauts pour nous rendre heureux mais les bas sont aussi soumis à la réflexion, aux changements … La hauteur des notes dans une partition permet de positionner sa note pour la meilleure harmonie possible. Et bien dans la vie la hauteur c’est aussi se positionner face aux évènements de la vie. On parle souvent des 5 blessures de l’âme. Alors j’aime à penser que si vous souffrez d’une injustice relevez la tête ne vous complaisez pas comme une victime. Si vous souffrez de rejet, réconciliez vous avec l’estime de vous, ne fuyez pas car ces personnes ne vous méritent pas. Si vous souffrez d’abandon, revenez à la lumière, le vide ne peut se combler qu’en ayant confiance. Si vous vous sentez trahi, essayez de pardonner et acceptez que certains par lâcheté manque de loyauté. Si vous vous sentez humiliés n’ayez pas honte, il n’y a que les ignorants qui ne s’assument pas. Prenez de la hauteur ne vous sous-estimez pas vous en serez grandi. Gandhi disait « Ne t’excuses jamais d’être ce que tu es …. »

La vie c’est comme la durée de la partition. A contrario dans la vie nous ne pouvons la définir mais quelque part quand on écrit une partition on ne sait jamais quand elle sera fini. Peu importe la durée pourvu qu’elle soit tout simplement riche et variée. Nous traversons diverses tranches de vie, des périodes belles et d’autres plus sombres. Parfois nous espérons qu’elles s’éternisent et parfois qu’elles s’écourtent au plus vite. Un cycle se termine pour en démarrer un autre. Et Zola disait « rien n’est jamais fini, il suffit d’un peu de bonheur pour tout recommencer ». Alors la vie est constituée d’un début et d’une fin mais finalement cela nous importe guère … n’est ce pas plus important que le contenu ?

La vie c’est comme le timbre de la partition. La notation du timbre c’est l’effet désiré, l’effet sonore, la rondeur … Et dans la vie tout acte ou comportement à un effet sur le cours de votre vie. Et parfois vous subirez les actes des autres qui impacteront votre destinée. A certains moments vous serez le seul maître à bord de votre voyage et à d’autres moments une tempête viendra semer la dérive de votre bateau. Il y a l’imprévu de la vie mais nous savons aussi quelle note nous pouvons distiller pour apporter douceur et harmonie face à cela.

En conclusion la partition un peu comme la vie c’est comme une expérimentation, une aventure avec un début et une fin certes mais aussi un contenu varié. Une variété, une vague d’émotion, Il n’y a pas de codes, ni de constance. C’est un enchainement de hauts et de bas mêlant diverses intensités qui nous conduisent à expérimenter nos sensibilités et affiner nos expériences.

Et pour les fans de classique mes préférées. N’hésitez pas à partager les votres !

  • Piano sonata n°14 de Ludwig van Beethoven
  • Symphony n°7-II de Ludwig van Beethoven
  • Orchestral Suite n°3 de Jean-Sebastien Bach
  • Cello suite n°1 in G Major de Jean-Sebastien Bach
  • Symphony n°3 de Johannes Brahms
  • Symphony n°4 de Johannes Brahms
  • Requiem in D Minor de Wolfgang Amadeus Mozart
  • Romeo and Juliet de Sergei Prokofiev
  • Nocturne op 9 n°2 de Frédéric Chopin
  • Nocturne in F Minor, op 55 de Frédéric Chopin
  • Waltz n°19 in A Minor de Frédéric Chopin
  • Suite in D Minor de George Frideric Handel
  • Liebestraume de Franz Liszt
  • Vier Impromptus op 90 de Franz Schubert
  • Mariage d’amour de Davidson
  • Première Gymnopédie de Erik Satie
  • Comptine d’un autre été de Yann Tiersen

Si vous avez aimez cet article n’hésitez pas à le partager. Et pour vous quelle image donneriez vous à la vie ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s