Développement personnel & Psychologie

La solitude.

La solitude n’est pas votre ennemi. Elle peut même être une alliée et vous permettre ainsi de vous retrouver.

Être seul ce n’est pas forcément être sans amis, sans compagnon, sans famille. Vous pouvez être très entourés et pourtant vous sentir désespéremment seul. Vous pouvez même être en couple et pourtant ressentir ce sentiment de solitude. La non communication, le non partage, la non compréhension vous entraîne parfois dans cet état d’être si désagréable à vos yeux.

Comment se traduit la solitude ? Il y a plusieurs sortes de solitudes parfois violentes et parfois salvatrices. Et je peux partager avec vous ce ressenti à plusieurs degrés. La solitude m’a guetté à un âge très précoce séparée de ma mère par la maladie … très jeune. Ce fut violent m’entrainant dans un sentiment d’insécurité : une solitude d’injustice que je nommerais ainsi ! Puis j’ai connu à nouveau la solitude de manière différente. Ayant quitté mon premier grand amour à 25 ans car il prenait un mauvais chemin. Ce fut cette fois çi une solitude d’apprentissage. Je n’avais jamais vécue seule, il fut mon rocher pendant plusieurs années ne m’imaginant point vivre seule et pourtant … En couple très jeune, cette première rupture m’a détruite mais forgée à devenir une femme autonome. Accueillant la maturité j’ai rencontré par la suite mon mari. Nous avons construits une famille mais malheureusement la solitude s’est installée dans notre couple : incompréhension, problème de communication pour ainsi arriver à une certaine cohabitation ne partageant plus grand chose nous conduisant au divorce. Voilà pourquoi je vous dirais que même en couple vous pouvez vous sentir déséspéremment seul …

La Solitude c’est quoi ?

Ce n’est pas simplement être seul non accompagné cela serait trop réducteur. La solitude englobe de multiples facettes ! On peut se sentir seul par la pensée, se sentir incompris, non écouté. On peut se sentir seul physiquement ne trouvant le réconfort et la douceur d’autrui. On peut se sentir seul aussi avec soi-même, se sentant perdu face à une situation difficile où vous seul pouvez prendre une décision. On peut se sentir seul car vous ne vous sentez pas à votre place ! On peut se sentir seul car on manque d’amour … il y a tant de façon de ressentir la solitude.

Personne n’aime ce sentiment qui pourtant peut aussi vous apporter clarté dans votre vie. Etre dans la solitude ce n’est pas forcément décider de rompre ou de s’isoler. Vous pouvez être en couple et vous octroyer ce moment de solitude : avoir votre moment à vous, votre jardin secret. Vous pouvez aussi être célibataire et prendre ce recul pour réfléchir. Même en couple j’ai toujours pensé qu’il était important de s’accorder ces instants de solitude. Parfois incomprise face à ce besoin, j’ai toujours eu ce coté sauvage et indépendante ayant besoin de cultiver mon jardin secret que ce soit à travers l’écriture, mes silences, mes pensées, la photo, la méditation … La solitude c’est prendre le temps d’un face à face avec soi-même. Être en couple n’est pas synonyme de possession, chacun reste un individu.

La Solitude est elle si désagréable ? La société à mis le curseur sur le fait que de vivre seul c’est fatalement être dans la solitude. Et pourtant certains célibataires sont beaucoup plus occupés que certains couples. Pour ma part rare sont les moments où je suis dans l’ennui.Tout d’abord j’ai mes enfants, même en garde partagée ils restent ma priorité ! Et même quand je ne les aient pas la solitude qui plus jeune me terrorisait ne me fait plus peur. J’ai été peu célibataire mais j’ai compris très jeune que le bonheur s’acquiérait par soi-même et non par une autre personne même si oui je préfère être en couple. Disons qu’être à 2 ne doit être que du bonheur en plus et non une finalité. Certains ont peur de la solitude car ils ont peur d’être face a eux même.

Au contraire je vous dirais qu’être seul vous apprend …. J’en ai d’ailleurs grandement besoin pour me ressourcer. Avide de connaissances et prise par mes occupations diverses j’apprivoise très bien ces moments seules. Je serais menteuse de vous dire que je n’ai jamais ressenti de vide ! Ce sentiment de solitude m’a pesé avant la prise de décision de divorcer, après … face à l’échec … parfois encore car l’amour me manque car cela transporte et c’est quand même plus épanouissant de vivre un amour partagé. Mais c’est un paramètre que l’on ne contrôle pas, et pour ma part je préfère être en couple avec une personne que j’aime vraiment plutôt que d’être en couple pour juste ne pas être seule. Il faut comprendre que l’amour ne doit pas être la seule voie du bonheur.

Fuir la solitude ? Certains par peur d’être seul se jetteront dans une relation qui les enthousiasme guère … je crois qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné. S’auto-suffire n’est pas la solution certes, nous avons besoin de l’amour d’autrui mais s’épanouir par soi même telle est la clé principale. Ne jamais croire que l’autre est la porte d’accès à votre bonheur. Le bouddhisme que j’apprécie particulièrement fonde le bonheur sur l’instant présent et le détachement. L’instant présent c’est encore difficile pour moi …. mais j’y travaille. Quand au détachement ça ne veut pas dire être indifférent ou ne pas s’impliquer ou s’affranchir de tout sentiment. C’est simplement une philosophie qui prône que le bonheur durable est impossible pour celui qui est dépendant de conditions exterrieures pour être heureux. Ne pas être dépendant d’autrui tout simplement.

Apprivoiser la solitude plutôt que de la fuir, faire face à ce sentiment. Quand j’étais mal …. j’entendais souvent « occupes toi l’esprit! sort ! » Mais nooon je n’en avais aucune envie, j’ai préféré me plonger dans cette solitude certes parfois désagréable mais source de bienfaits. La solitude m’a permis de m’ancrer ainsi dans mes désirs les plus profonds pour me permettre de retrouver ma force intérieure. Et même quand je suis bien elle me guide face à mes questionnements.

Finalement si vous rejetez ces moments de solitude qu’est ce que vous fuyez ? posez vous les bonnes questions !

En conclusion : on se sent plus fort à 2. Oui et non. Oui dans la mesure où vous n’êtes pas une béquille pour l’autre ! Non car chacun reste un individu et doit être complémentaire. La division des 2 doit rester fort. La solitude peut en effet nous fragiliser mais elle nous apprend. Nous avons besoin de l’autre c’est certain mais en aucun cas d’être dépendant. Apprivoiser la solitude pour qu’elle soit une alliée pour vous apporter détente, connaissance et prise de recul. Ne pas la vivre comme une épreuve mais comme une expérience. La solitude sera présente tout au long de votre vie, qu’elle soit dans vos prises de décisions, dans vos choix de vie, dans vos pensées. Finalement nous choississons cet état d’être qui peut être passager ou infini. Même accompagné si vous avez décidé d’être seul sans partager vous le serez, si vous avez décidé de ne pas vous confier vous le serez, si vous avez décidé de ne pas changer vous le serez etc … Vivre le moment présent et accueillir ces instants qui vous font du bien c’est déjà un pas pour mieux vivre sa solitude !

Et vous comment gérez vous la solitude ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s